Après un an de mise en œuvre du Projet d’assistance technique agricole, une délégation de l’ambassade de la République de Chine au Burkina Faso a rencontré le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Salifou OUEDRAOGO, pour une évaluation dudit projet. C’était le mardi 14 mai 2019 à Ouagadougou.

En termes de bilan, le ministre Salifou OUEDRAOGO et ses collaborateurs notent que des travaux sur l’expérimentation du mil hybride ont été engagés et se poursuivent, en vue d’accroitre la production céréalière. Ils notent également que la reprise de la coopération sino-burkinabè a permis l’aménagement de bas-fonds et la réhabilitation d’ouvrages d’irrigation. En outre, la Chine a formé du personnel et appuyé le département en matériels pour le développement de l’irrigation goutte à goutte. D’autres actions majeures telles que l’envoi de neuf experts agricoles chinois au Burkina Faso et les voyages de formation de fonctionnaires burkinabè dans l’Empire du Milieu ont aussi retenu l’attention des responsables du département.   

Le ministre et ses collaborateurs ont saisi l’occasion pour présenter à leurs hôtes les perspectives du ministère et souhaité leur accompagnement pour la mise en œuvre de grands projets tels que l’installation d’une unité de montage de tracteurs, la création d’une unité de fabrication d’engrais à base de phosphate et la poursuite des aménagements de bas-fonds. Comme perspectives, les responsables du département entendent, entre autres, accompagner la production maraîchère par la mise en place de système de conservation et de transformation et poursuivre les travaux d’aménagement avec maîtrise totale de l’eau.