L’agriculture hors sol, cela est désormais possible au Burkina Faso. L’étudiant Palingwendé Kévin Doamba de l’Université Aube-Nouvelle l’a démontrée ce jeudi 12 avril 2018 au cours du lancement de la Start Up AGRI PYRAMIDE,  sous le thème: « Valorisation d’un dispositif agro-sylvo-pastoral innovant en vue de l’adaptation au changement climatique ». La cérémonie a été placée sous le patronage du ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, représenté par son directeur de cabinet, Pierre Emmanuel Ouédraogo. Le dispositif dont il est question est baptisé Pyramide Zohydroponique. Il est en forme de pyramide posée sur une petite parcelle d’environ 4m2 et formée de la base au sommet par des tubes PVC. A l’intérieur de la pyramide, se trouve un bassin d’eau contenant des poissons et au-dessus du bassin, de la volaille. Sur les tubes PVC se trouvent des plants de salade. Selon les explications de l’inventeur Kevin Doamba, en nourrissant la volaille, on apporte les nutriments qu’il faut aux plants et aux poissons. En effet, il a expliqué que les excréments des oiseaux sont très nourrissants pour les poissons. Ces derniers à leur tour, par leurs excréments, enrichissent l’eau dans laquelle ils vivent de sels minéraux, éléments indispensables au développement des plants.

Une alternative au manque d’emplois

La nouvelle technique ainsi présentée, en plus de permettre la réduction des superficies exploitées pour l’agriculture, favorise la diversification des productions. Elle permet également de lutter contre la déforestation causée par l’agriculture. Selon Kevin Doamba, avec Pyramide Zohydroponique, l’agriculture devient plus reposante. La nouvelle invention a aussi l’avantage d’économiser l’eau, d’être utilisée en famille, et de produire en continue. Kévin Doamba voit aussi dans la Start Up un moyen de lutte contre le chômage. Il nourrit l’espoir de mettre  à la disposition des treize régions 216 dispositifs fonctionnels qui pourront créer 648 emplois directs et 2000 emplois indirects.