C’est pour promouvoir la filière soja que les acteurs se sont réunis le vendredi 4 mai 2018 à Ouagadougou. Placée sous le thème « Promouvoir la transformation du Soja pour une amélioration de la nutrition des populations », cette rencontre vise à accroître la consommation des produits issus de la transformation du Soja pour une régression des problèmes de santé nutritionnelle au niveau des populations. A travers, cette initiative, la JICA entend appuyer les actions du gouvernement burkinabè dans la lutte contre l'insécurité alimentaire. Pour le représentant résident de la JICA au Burkina, Kobayashi Takemichi, la JICA a lancé l'Initiative pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique, IFNA (Initiative for Food and Nutrition Security in Africa) et mener une étude sur le soja en vue d’améliorer les revenus des ménages ainsi que leur situation nutritionnelle. Pour le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Moussa Maïga, le soja est une filière porteuse pour le Burkina Faso, avec une production annuelle estimée à 20 000 ; sa promotion occupe une place de choix dans la stratégie de développement des filières agricoles. Et d’ajouter que « le développement de la culture du soja représente une réelle opportunité pour, d’une part, améliorer l’alimentation humaine et animale et, d’autre part, créer des revenus pour les ménages agricoles ». Par ailleurs, le Secrétaire général du MAAH a remercié le gouvernement japonais pour les initiatives prises en faveur de son département.