Pour faire face aux défis du changement climatique, le ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques a conclu en avril 2015, un accord de financement avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture portant sur le projet GCP/BKF/054/LDF intitulé « Intégrer la résilience climatique à la production agricole et pastorale pour la sécurité alimentaire dans les zones rurales vulnérables à travers l’approche champ école des producteurs ». Pour évaluer les performances du projet, il est prévu périodiquement une session du Comité de Pilotage. C’est dans ce cadre que les acteurs dudit projet se sont retrouvés ce lundi 28 mai 2018, pour examiner l’état de mise en œuvre du Plan de travail et budget annuel (PTBA) 2017 et faire des propositions de recommandations pour réussir efficacement la mise en œuvre du PTBA de 2018. Pour le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Moussa Maïga, la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques est une lutte de longue haleine qui doit s’exercer sur tous les fronts, d’où la nécessité de mobiliser les partenaires techniques et financiers. Par ailleurs, il a remercié la FAO et le Fonds mondial pour l’environnement (FEM) pour les efforts déployés pour le développement durable du pays. Pour sa part, la Coordonnatrice du Projet, Marie Bernadette Toé/Kiebré a souligné que le Projet, à travers la vulgarisation des Champs écoles agro pastoraux, forme les bénéficiaires à faire face aux effets de changements climatiques. Il intervient dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, Centre Ouest et la région de l’Est,

En rappel, le Projet GCP/BKF/054/LDF intitulé « Intégrer la résilience climatique à la production agricole et pastorale pour la sécurité alimentaire dans les zones rurales vulnérables à travers l’approche champ école des producteurs » vise à renforcer les capacités des acteurs du secteur agricole et pastoral du Burkina Faso à faire face aux changements climatiques en inscrivant les pratiques et les stratégies d’Adaptation aux Changements Climatiques (ACC) dans les initiatives de développement agricole en cours, les politiques et programmes agricoles, en vue d’améliorer l’adoption des pratiques et des technologies d’ACC par les agriculteurs à travers un réseau de Champs écoles des producteurs (CEP) déjà implantés.