Le Programme développement agricole (PDA) de la coopération allemande, GIZ, a tenu un atelier de planification opérationnelle de son module 2019-2022, les 24 et 25 octobre 2019, à Ouagadougou. Présidé par le Secrétaire général du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles, Dr Lamourdia THIOMBIANO, cet atelier a eu pour but de déterminer les actions devant permettre au Programme d’atteindre les résultats escomptés et d’élaborer un programme triennal assorti d’un plan de travail et de budget exhaustif et cohérent pour l’année 2020. Selon le Secrétaire général, Dr Lamourdia THIOMBIANO, l'intervention du PDA dans le module 2019-2022 sera orientée sur le riz et le manioc. « Ce module va permettre aux exploitations agricoles, aux petites et moyennes entreprises de transformation et de commercialisation des filières du riz et du manioc d’améliorer leur résultat d’exploitation », a-t-il dit. Toute chose qui, selon Dr. THIOMBIANO, contribuera à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire la pauvreté dans notre pays. A en croire le Conseiller technique principal du programme, Michael LOSSNER, le module concernera les régions de l’Est, du Sud-Ouest, des Cascades, des Hauts-Bassins, du Centre-Est et la province de la Sissili.

Le PDA est le fruit de la coopération entre le Burkina Faso et la République Fédérale d’Allemagne. Il est mis en œuvre, depuis 2004, suivant des modules qui durent trois ans et dont la dernière s’est achevée en juillet 2019. Le PDA compte à son actif plusieurs réalisations dont la disponibilisation du code des investissements agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique, l’appui au développement de services mieux adaptés aux besoins des acteurs des filières, le renforcement de capacité de plus de 6.000 acteurs des filières riz, manioc et sésame.