Le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Dr Delwendé Innocent KIBA, a débuté la visite des structures du Département à la Direction générale des productions végétales (DGPV). Le Directeur général Pascal ZONGO a présenté les attributions et l’organisation de sa structure, chargée du développement durable des productions agricoles, de la transition agro-écologique, de l’appui-conseil et de la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles, de la recherche-développement. La mise à disposition des intrants et équipements agricoles aux producteurs, le contrôle de la qualité des engrais, la certification des semences, la gestion sécurisée des pesticides, le conditionnement des produits agricoles relèvent des missions de la Direction générale des productions végétales. Environ 200 collaborateurs de divers profils remplissent ces fonctions au quotidien.
Le ministre Delwendé Innocent KIBA a salué les efforts fournis par les collaborateurs et rappelé le rôle majeur de cette entité en matière de développement agricole. Il a relevé la nécessité de collaborer davantage avec la Centrale d’approvisionnement en intrants et équipements agricoles (CAIMA) et les acteurs de la recherche scientifique en vue d’assurer la qualité des intrants et d’en accroitre les quantités au profit des producteurs. Le ministre Innocent KIBA a encouragé le Directeur général des productions végétales et ses équipes à œuvrer à la disponibilité des semences des cultures quelque peu oubliées telles que les tubercules et les racines. Il a aussi exhorté à sensibiliser les acteurs à l’utilisation rationnelle des pesticides dans un contexte de transition écologique.
Dans l’optique de la préparation de la campagne agricole de saison humide prochaine, le ministre en charge de l’Agriculture s’est rendu au Laboratoire central d’analyse des semences agricoles, en pleins travaux de certification des semences. Créé en 1994, le Laboratoire dispose de quatre représentations régionales à Bobo-Dioulasso, Dédougou, Fada N’Gourma et Tenkodogo. Dans les différents compartiments visités, les opérations d’analyses effectuées visent à établir la pureté des échantillons, les propriétés de germination, la teneur en eau, l’absence de pathologie, etc. Le ministre KIBA a salué le travail en cours et motivé les collaborateurs à poursuivre les processus d’adhésion aux systèmes des semences de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et d’accréditation de l’Association internationale d’essais de semences (ISTA). Le succès de ces démarches propulsera le secteur semencier burkinabè, à la suite de celui du Sénégal, dans le cercle très sélectif des systèmes ouest-africains de semences couverts du sceau de la reconnaissance internationale.
Situation alimentaire nationale oblige, le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques a échangé avec le Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire, Dr Léopold NANEMA et ses chefs de Département. Le Secrétariat exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire (SE/CNSA) a pour mission de contribuer à la prévention et à la gestion des crises alimentaires et nutritionnelles et d’assurer les secrétariats du Programme alimentaire mondial (PAM) et du Comité national du Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CONACILSS). Rassurant le ministre KIBA sur les perspectives de renforcement de la résilience des ménages vulnérables face au choc alimentaire, Dr NANEMA a annoncé la finalisation en cours d’un programme d’interventions en leur faveur, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers. M. Massimo MARTINI, Assistant technique du Programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience (PSANAD) mis en œuvre par le Burkina Faso et l’Union européenne, a d’ailleurs pris part aux échanges avec le ministre de l’Agriculture.
« Au regard des défis », le ministre s’est rendu à la Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire (SONAGESS). En présence du président du Conseil d’administration, Alassane GUIRE, du Directeur général, Hamadé BELEM et de ses responsables de services, le ministre Innocent KIBA a insisté sur l’impératif de « prendre les choses en main », « d’opérationnaliser le Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables » afin de « rassurer les populations ». Les discussions ont porté sur les actions entamées pour la reconstitution des stocks de sécurité et leur maintien à un niveau acceptable dans la durée. Le Directeur général BELEM a traduit au ministre KIBA l’engament de sa société à répondre aux besoins alimentaires des ménages. Puis, le Chef du Département de l’Agriculture et des Ressources Animales est allé apprécier concrètement le niveau des stocks disponibles et les capacités de stockage dans les magasins de la SONAGESS sis au quartier Gounghin de Ouagadougou.
Avant de s’y rendre, le ministre a exprimé ses encouragements aux administrateurs participant au cadre de concertations des sociétés d’Etat au sein de la SONAGESS. Dr KIBA y a prôné l’exemplarité, l’abnégation au travail et l’intégrité. « L’Administration étant une suite, il faut travailler à consolider les acquis, mais il y a lieu d’innover et d’améliorer ce qui doit l’être. », a-t-il soutenu.